Rechercher
  • alaincharette58

Ce que j’ai vu dans les maisons de retraite (et c'était avant la pandémie!)

Mis à jour : 29 nov. 2020

Quand mes parents ont vendu leur maison, devenue trop lourde d’entretien, ils sont allés sur le marché locatif.  Ils ont d’abord vécu l’anonymat et les services anémiques d’un bloc de 48 logements. Puis ils ont trouvé une résidence pour personnes âgées. Correcte.  Beaucoup d’installations de loisirs sont proposées mais peu sont utilisées par les résidents. Ma mère, qui ne se croyait pas si sociable, s’est fait de très bons amis et s’est engagée dans plusieurs activités sociales et de loisirs. J’en ai tiré quelques conclusions.


  • Vivre isolé, c’est courir vers la déprime;  il faut du monde autour, et pas seulement des voisins invisibles de l’autre côté de la clôture.

  • Le marché immobilier répond peut-être tant bien que mal à la demande, mais avec une offre encore maladroite, et à ses conditions:  le client a toujours raison… à la condition de s’en tenir au contrat.


La formule du cohabitat permet des contacts significatifs avec les voisins, dans un environnement sécuritaire que je peux définir moi-même en fonction de mes besoins.


Alain C.


24 vues0 commentaire